Points d'intérêt particuliers

Poste A

La vie d’un arbre

Ce vénérable tronc de chêne avait environ 38 ans lors de la création de l’Ecole Internationale de Genève en 1924. Il a été abattu en 2016 pour cause de maladie, à l’âge de 130 ans.  
Chaque cerne représente une année de la vie de l’arbre. La partie claire de chaque cerne correspond au printemps et la partie plus sombre à l’automne et à l’hiver. Plus les cernes sont larges et plus l’arbre a poussé rapidement.

Ecorce : enveloppe externe protectrice de l’arbre, composé de  cellules mortes.
Liber : zone où circule la sève élaborée. Elle est appelée sève descendante : car elle s’achemine des feuilles aux racines en transportant le sucre de la photosynthèse.
Cambium : tissu formant le bois neuf
Aubier : zone où circule la sève brute. Elle capte l’eau et les sels minéraux au niveau des racines et les distribue dans la couronne.
Bois de coeur : bois “mort”, car la sève ne circule plus. Mais ce bois se transforme, il devient dur (duramen) et donne la stabilité à l’arbre. 

 


Poste B

Un exemple d’écosystème
 
Dans la nature, rien ne se perd!! Autrefois, on ramassait systématiquement le bois mort dans la forêt. La première de protection de la forêt date de 1897. Aujourd’hui, on a réalisé qu’il est essentiel de laisser le bois mort sur place (qui se transforme en humus) pour sauvegarder la biodiversité. Les souches servent d’abris et de garde-manger aux insectes et aux pics. 

Les bourrelets que l’on observe sur cette quille de marronnier sont dues à des dysfonctionnements cellulaires appelés chancre (un peu comme un cancer). Ils sont recherchés en menuiserie.  

Au sommet de la quille, on aperçoit des champignons. Ce sont des polypores, des champignons parasites qui s’attaquent aux arbres malades et jouent un rôle important dans la décomposition du bois. 

La souche 

Une partie importante de la faune forestière est tributaire du bois mort! La microfaune, les insectes et principalement le mycélium, qui est la partie invisible du champignon, décomposent le bois mort. Au bout de quelques années, le tout est est transformé en humus et retourne à la terre, au sol nourricier. 

 

Poste C

Ces drôles de petites bêtes

Les petites bêtes jouent un rôle primordial dans l’écosystème de la forêt. Dans la nature, les insectes trouvent de nombreux endroits pour se cacher, se reproduire et passer l'hiver, mais de nos jours leur espace se réduit de plus en plus. C'est la raison pour laquelle nous avons construit cet hôtel à insecte en 2016-17 avec l'aide d'une classe de l'Ecole moyenne. 

On peut classer les insectes dans quatres catégories: 

Les pollinisateurs : transportent le pollen de plante en plante et assurer la fécondation (papillons, guêpes solitaires, abeilles sauvage, bourdons)
Les prédateurs : ils mangent les animaux (coccinelles, chrysopes, perce-oreilles, carabes, lézards)
Les fouisseurs : ils aèrent et retournent la terre (vers de terre, cloportes)
Les décomposeurs : ils transforment les matières mortes végétales et animales et enrichissent les sols d’éléments organiques (cloportes, collemboles, escargots, limaces, glomeris, iules)

Tas de bois

Le tas de bois est un refuge pour la plupart des petites bêtes, et surtout, nos deux hérissons, Xandra et Sue, qui ont été lâchés dans la forêt en octobre 2017. Ils ne faut donc surtout pas les déranger la journée, lorsqu’elles dorment ou en hiver, lorsqu’elles hibernent. Si vous apercevez un hérisson de jour, c’est qu’il est malade. Les hérissons ne sortent que la nuit.

 

Poste D

Le lierre

Le  lierre a complètement recouvert cet arbre. Comme la vigne, le lierre est une liane. Il se sert de l’arbre comme support pour chercher le soleil, mais sans l’étouffer et il stoppe sa croissance avant d’atteindre le bout des branches, laissant le feuillage de l’arbre profiter seul du soleil. Il peut aussi ramper sur le sol créant alors un véritable tapis. Cela a notamment pour effet de protéger le sol contre le gel.

Les petites fleurs jaunes du lierre  fleurissent en automne, et non au printemps comme les arbres. C’est une aubaine pour les butineurs! Les fruits, des baies en grappes bleu-violet, mûrissent vers la fin de l’hiver et régalent les oiseaux à une période où il n’y a pas d’autres fruits dans la forêt.

Il sert d’abri pour de nombreuses espèces espèces de papillons, oiseaux et insectes.


Points of particular interest

Point A

Life of a tree

This respectable oak bark was approximately 38 years old when our school was created in 1924. It was cut down in 2016 because of illness at the age of 130 years. Each tree ring is equivalent to one year of the life of this tree. The light side of each ring matches the spring and the dark part the winter. The larger the ring, the faster the tree grew during this year.

Bark: The outer bark is a layer of protection for the tree, consisting of dead cells. Very thin in birch trees, the outer bark may be up to 30 centimeters thick in the Douglas fir.
Phloem: Also called the inner bark, it conveys the food-bearing sap developed in the leaves down to the various parts of the tree.
Cambium: A thin layer of cells which produce phloem on one side and sapwood on the other. 
Sapwood: The part of living wood where sap flows from the roots to the leaves and carries it to the crown.
Heartwood : It consists of old cells. This is the dead part of the tree (duramen) that nevertheless provides structural strength. 

 


Point B

An example of an ecosystem
 
In nature, nothing is lost! In the past, we used to collect all the dead wood. In Switzerland, the first law to protect the forest was created in 1897! Today, we know the importance that dead wood plays and its  role in maintaining biodiversity. Stumps are the shelters and food for many insects and birds.

The deformity of this trunk is due to a cellular dysfunction called a canker. The tree reacts slowly by producing an outgrowth. These dysfunctions are prized by carpenters who admire the pattern it creates in the wood grain.

At the top of this chesnut trunk, you can see mushrooms. They are called polypores, They are a parasite that attacks old or wounded trees. They play an important part in the decomposition of the wood.

The stump

A large part of the wildlife of the forest is dependant on dead wood. Insects, bacteria and mushrooms decompose dead wood and enrich the forest soils with humus. After several years, all the decomposed material is returned to the soil to nourish it.

 

Point C

Bug hotel

Every little bug plays an essential role in the forest ecosystem. In nature, they used to find many places to hide, to breed, to spend the winter, but today, there are less and less spaces. This is why we built a bug hotel with the help of Middle School students in 2016-17.

We classify the bugs in four categories:

Pollinators: they carry the pollen from one plant to the other to ensure fertilization (butterflies, bees, wasps)
Predators: they eat other small bugs like aphids (millipedes, woodlice)
Burrowers: they aerate and invert the soil (earthworms, centipedes, beetles)
Decomposers : they transform the leaves, woods and dead animals and enrich the soil with organic elements (lady bugs, earwigs, spiders)

Pile of wood

This pile of wood is a home for many insects, and especially for our two hedgehogs, Xandra et Sue. They were released in the forest in October 2017. Hedgehogs should never be disturbed, while they hibernate in winter or during the day, when they are sleeping. Hedgehogs are night mammals. It is difficult to see him during the day, unless they are sick.

 

Point D

Ivy

This ivy has totally invaded this tree. As for the vineyards, ivy is a liana. That means it uses the trunk as a support to get more light, but it doesn't suffocate the tree, and it stops growing before reaching the edge of the branches, letting the leaves get the sun. As you can see in some places in the forest, ivy can also creep on the ground, creating a real carpet. This will in fact protect the soil from the frost. 

Little yellow flowers bloom in fall, and not in spring as all the other trees! The pollen-gathering insects are therefore very happy! Ivy’s fruits, bunches of dark blue berries, appear at the end of the winter and feed many birds.

It is also used as shelters for a variety of butterflies, birds and insects.