Friday 01 Apr 2022

Une bibliothèque en forêt : le Sentier des livres à La Grande Boissière

Comment faire pour encourager les plus jeunes à lire, lire et lire encore, partout et tout le temps ? C’est le défi que s’est lancé Marie-Pierre Preece, alias MP, alors responsable de la bibliothèque de l’Ecole primaire de La Grande Boissière. Fin 2020, elle l’a relevé avec beaucoup d’imagination et non sans poésie. 

Sachant que les élèves se rendent régulièrement dans la magnifique forêt du campus, MP, aujourd’hui à la retraite, a eu l’idée d'y associer la lecture afin d’ajouter un but à la promenade. Avec l’aide des services techniques, elle a fait installer, tout au long du sentier qui serpente dans le cordon boisé, dix-sept pupitres présentant les pages d’un livre.

Ainsi, la forêt est devenue une annexe de la bibliothèque, avec les frondaisons pour plafond, des souches pour fauteuils, une moquette de feuilles et de brindilles, l’odeur des sous-bois au lieu de celle, si caractéristique, du papier. « Cette lecture en plein air associe l'aspect ludique à l'aspect pédagogique », explique MP.

Les livres sont sélectionnés avec soin et changés tous les quinze jours par Stéphanie et Morgane, les bibliothécaires actuelles. Le choix est mûrement réfléchi : il faut que le livre suscite la réflexion en lien avec le programme scolaire, avec la saison ou encore avec le calendrier. Il faut qu’il alterne le français et l’anglais. Il faut, enfin, qu’il soit accessible à tous les âges du primaire. 

Accompagnés de leur enseignant, les élèves peuvent ainsi cheminer de page en page, se balader dans un récit, butiner les illustrations. Le tout au contact d’une nature dont les bienfaits en matière de bien-être et d’apprentissage ne sont plus à démontrer. Florence, qui travaille avec des élèves de 5-6 ans, témoigne : « Cette promenade dans un livre est une fabuleuse activité pédagogique : interagir avec la nature capte l’intérêt des élèves et leur donne une sensation de liberté et d’autonomie. Tout en gambadant dans la forêt, ils cherchent la page suivante et partent à la découverte de la trame du récit. »

Stimulés par le grand air et par des expériences sensorielles, les élèves sont ensuite plus aptes à se concentrer lorsqu’ils rejoignent leur salle de classe. Et ils en redemandent : les bibliothécaires voient des élèves demander à emprunter le livre qu’ils ont découvert en forêt.

Quant aux enseignants, ils profitent eux aussi d’un moment d’échange privilégié avec leurs élèves dans un environnement qui rompt avec la traditionnelle salle de classe.

Le Sentier des livres est accessible aux parents et aux collaborateurs. Quel que soit l’âge des promeneurs-lecteurs, parions que peu d’entre eux restent insensibles à cette (dé)marche. En effet, un livre pour la jeunesse laisse rarement indifférent, car nous partageons tous un point commun : celui d’avoir été, un jour, un enfant. 


Ce texte est tiré du numéro de printemps 2022 du magazine Echo.

Share this article