Les arbres du sentier didactique

Les dessins des feuilles et des fruits ci-dessous ont été réalisés par une de nos élèves de 12e année.

1. Platane à feuille d’érable (Platanus x hispanica)

Ce vénérable platane est âgé d’environ 100 ans. Le platane se reconnaît facilement à son écorce lisse, grise et verdâtre; elle se “desquame”, c’est à dire que les plaques plus foncées tombent et laissent apparaître des plaques plus claires. Ce majestueux platane a longtemps hébergé une chouette hulotte.

> Habitat : espèce de lumière, très résistant
> Feuille : caduque, alterne, presque aussi large que longue et de consistance assez ferme
> Fleur : en mai. Les chatons mâles et femelles sont réunis en capitules globuleux
> Fruit : des petits akènes, dispersé par le vent et réunis en boules pendantes qui mûrissent à l'automne
> Ecorce : l'aspect de peau de serpent de l'écorce est assez particulier
> Durée de vie : plusieurs centaines d’années.

Particularités : Le platane supporte bien la pollution atmosphérique et est utilisé comme arbre d’ornement comme par exemple sur nos quais, au bord du lac. On trouvait souvent ces arbres à côté des maisons, utilisé comme arbre têtard. C’est-à-dire qu’on coupait les branches de 2 à 3m de hauteur tous les 3 à 6 ans pour alimenter le poêle à bois.


2. Frêne commun (Fraxinus excelsior)

Dernier arbre à sortir les feuilles au printemps et le premier à les perdre en automne. Les feuilles tombent lorsqu’elles sont encore vertes et se décomposent très vite, ce qui augmente l’activité biologique du sol. Le frêne est aussi appelé "l'arbre des centenaires" car il soigne les rhumatismes. La cicatrice sur la droite du tronc est dûe au gel, qui a fait éclater l’écorce. L’arbre réagit très lentement en produisant une excroissance, appelée bourrelet cicatriciel.

> Habitat : besoin de lumière. Forêts humides, haies, pâturages abandonnés
> Feuille : composée, 7 à 13 folioles dentées et glabre, caduque et opposée. 
> Fleur : avril-mai. Le frêne commun fleurit au bout de 30-40 ans. Les petites fleurs jaunes apparaissent avant les feuilles pour favoriser la pollinisation par le vent. Hermaphrodite (fleurs possédant les 2 sexes)
> Fruit : samare (longues ailes qui pendent en grappes), de 5 cm, groupée en touffes de 10-20. Elles restent sur l'arbre en hiver, ce qui aide à le reconnaître.
> Ecorce : gris jaunâtre, lisse à l’état jeune, rapidement couvert de fissures verticales.
> Durée de vie :150 ans

Particularité : en hiver, on le reconnait facilement grâce à ses bourgeons noirs, en forme de bec de canard. La cantharide: ce joli coléoptère vit sur les arbres et aime particulièrement les feuilles de frênes. La femelle pond ses œufs au sol. Les larves montent sur les fleurs et se développent en parasites dans les nids d’abeilles maçonnes. Elles s’agrippent aux abeilles qui butinent et se font transporter dans le nid où elles se nourrissent d’œufs d’abeilles et de miel. Lorsque la larve devient adulte, elle quitte le nid et dévore allègrement le feuillage du frêne. 


3. Orme champêtre (Ulmus minor)

C’est un arbre très commun, mais les plus vieux spécimens ont été décimés par la graphiose, une maladie causés par un champignon. C'était un arbre très répandu, mais les plus vieux spécimen ont été décimés par la graphiose, ou « maladie hollandaise de l'orme », dont la cause est un champignon. L'orme produit un bois de qualité supérieure, très dense et résistant s'il est protégé de l'humidité. Il est notamment utilisé en menuiserie.

> Habitat : essence de mi-ombre, aime les sols profonds et humide.
> Feuille : alterne, dentée, ovale, souvent deux pointes latérales, base de la feuille asymétrique
> Fleur : sans pétales, avec des étamines rouges pourpre. Elle apparaît en mars, avant les feuilles
> Fruit : samare. La graine est entourée d’une fine membrane favorisant la dissémination par le vent
> Ecorce : gris-brun, profondes crevasses longitudinales avec l’âge
> Durée de vie : 500 ans


4. Noisetier (Corylus avellana)

Le noisetier serait une des rares espèces de l’ère secondaire à avoir survécu jusqu'à nos jours. Il a toujours été source d'histoires magiques : il était utilisé par les druides, les sourciers et les chercheurs d’or. C’est un bâton de noisetier, entouré de deux serpents et surmonté de deux ailes qui devint l’emblème de la profession médicale. Il s'agit d'un arbre monoïque, c’est à dire qu’il a les fleurs femelles et les chatons mâle sur le même individu.

> Habitat : il aime la lumière, on le trouve dans les haies, les taillis, les bois et les forêts
> Feuille : caduque, alterne, arrondie et pointue au sommet
> Fleur : février-mars. Femelle: minuscule, rouge, en forme d’étoile. Mâle : long chatons jaune pendant
> Fruit : la graine (noisette) a une coque ligneuse, dure et brune
> Ecorce : lisse, gris rougeâtre luisante, striée horizontalement
> Bois : résistant, grain régulier, branches souples
> Durée de vie : 30 à 60 ans.

Particularités : le balanin du noisetier. Le balanin est un coléoptère avec un long appendice (rostre). En juin, lorsque les noisettes sont encore vertes, la femelle du balanin perce patiemment une minuscule galerie à coup répétés de son rostre, puis y pond un oeuf. Dès l’éclosion, la larve se régale de l’amande. A l’automne, la larve devenue grassouillette force un trou pour sortir, non sans mal, de sa prison. Au sol, elle s’enterre pour passer l’hiver et achever son développement. Au printemps, le balanin adulte émerge, prêt à s’envoler et à se reproduire.


5. Epicéa commun (Picea abies)

Le plus grand arbre de notre forêt: il mesure près de 30m. L’épicéa est l’essence la plus courante de Suisse puisqu’elle représente 45% des arbres. Certains épicéas fournissent le bois de résonance, qui est utilisé dans la fabrication d’instruments de musique haut de gamme comme le violon Stradivarius. 

> Habitat : ombragé, humide. L'épicéa s'adapte bien sur des sols calcaires, comme ceux du Jura, où la roche est peu profonde. Une forêt d’épicéa est appelé pessière
> Feuille : aiguilles à section quadrangulaires sur tout le pourtour du rameau
> Fleur : mai. Femelle : cône dressé rouge pourpré. Mâle : chaton dressé jaune-rouge (espèce dioïque)
> Fruit : cône brun-clair, pendant
> Ecorce : jeune, elle est brun rougeâtre, puis brune et fissurée en petites plaques
> Durée de vie : 400 ans.

Particularités: la galle d’ananas. Ces galles en forme d'ananas sont dues à des pucerons qui pondent leur oeufs sur les rameaux. L’arbre réagit par une excroissance. Les larves vont se développer à l’intérieur de la galle et sortir au stade adulte. 


6. Thuya (Thuja occidentalis)

Le thuya est l’une des trois espèce exotique de notre forêt ! Le thuya est surnommé « Arbre de vie » pour son feuillage toujours vert. « Thuya » vient du grec ancien (thyia), en référence à son bois parfumé (le mot grec thúos signifie bois parfumé). 

> Habitat : il fut introduit en Europe au XVème siècle. Cet arbre aime les forêts humides et se développe aussi dans les marécages. Il résiste bien au gel et n'a pas besoin d'un sol riche
> Feuille : persistante, opposée et en formes d'écailles, sauf les jeunes pousses qui ont un feuillage juvénile en aiguilles
> Fleurs : sur les rameaux de l'année précédente, au début du printemps. Cônes mâles jaunes, cônes femelles érigés, verts
> Fruits : cônes en forme d'urne, composés d'écailles ligneuses, qui mûrissent en deux ans et tombent entiers au sol. Ils contiennent 2 ou 3 graines ailées
> Ecorce : brun-rougeâtre, lisse puis sillonnée
> Durée de vie : 100 ans.

Particularité : le feuillage des thuyas est riche en vitamine C et fut utilisé comme remède contre le scorbut par les Amérindiens et par les premiers explorateurs européens.


7. Marronnier commun (Aesculus hippocastanum)

Le marronnier, emblème de notre école primaire, a été importé en Europe au XVIIème siècle. Chaque fleur de marronnier a une tache jaune qui indique la présence de nectar. La tâche évolue au rouge, signifiant l’arrêt de la production du nectar. Les abeilles ne perçoivent pas le rouge et ne visitent donc que les fleurs ponctuées de jaunes.

> Habitat : Essence de lumière, il a souvent été planté dans les parcs, jardins, le long des rues et sur les places
> Feuille : opposée, grande, palmée, à 5 à 7 folioles
> Fleur : avril-mai, panicules dressées, chaque grappe porte jusqu’à 100 fleurs
> Fruit : un bogue à paroi épaisse hérissée de pointes, qui contient une seule graine : le marron
> Ecorce : brun-rougeâtre, longtemps lisse, puis se fissure dans le sens de la longueur et se détache par plaques grisâtres
> Durée de vie : 250 ans

Particularité : à Genève, depuis 1818, l’arrivée du printemps est annoncée avec l’éclosion de la première feuille du marronnier officiel sur la promenade de la Treille.


8. Hêtre commun (Fagus sylvatica)

Le hêtre commun se reconnaît facilement à son écorce mince et lisse qui ressemble à une peau d’éléphant. Il est très commun dans nos plaines et en moyenne montagne. Ses graines, appelées “faînes”, étaient utilisées comme farine pendant les périodes de disette.

> Habitat : aime les climats tempérés et humide. Peut former des forêts appelées hêtraies
> Feuille : alterne, ovale et lisse
> Fleur : avril-mai. Les fleurs mâles, jaunes, à pilosité velue, et les fleurs femelles, vertes, forment des groupes séparés
> Fruit : cupule s’ouvrant en 4 parties contenant 2-3 faînes
> Ecorce : gris clair et lisse
> Durée de vie : 300 ans

Particularité : la hêtraie produit un feuillage dense qui assombrit la forêt et freine son développement.


9. Tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphyllos)

Tilia vient du grec Ptilon qui signifie « aile », en référence à la forme à laquelle se rattache ses fleurs. L’infusion de fleurs est calmante. En France, au XVIII siècle une ordonnance royale prescrivit de planter des tilleuls le long des routes et de réserver leur récolte pour l’usage des hôpitaux. 

> Habitat : essence de lumière et demi-ombre. Les tilleuls améliorent le sol grâce à la bonne décomposition de leurs feuilles très riches en éléments minéraux
> Feuilles : alternes, en forme de cœur, finement dentées et glabres.
> Fleurs : juillet. Hermaphrodites, pollinisées par les insectes. Jaune blanchâtre et constituées d'une bractée foliacée persistante
> Fruits : globuleux, petits (5 à 8 mm de diamètre) à côte saillante. Dispersés par le vent
> Ecorce : peu épaisse gris-vert, lisse et luisante. En vieillissant, elle devient gris-brun et crevassée en long. 
> Durée de vie : 1000 ans

Particularités : vénéré dans les pays du nord, le tilleul symbolise l’amitié et la fidélité; c’est un arbre protecteur.


10. Erable plane (Acer platanoides); voir aussi No 14

L'érable plane est surtout connu par sa floraison très spectaculaire, qui survient au printemps, à un moment où les autres arbres n'ont encore ni feuilles, ni fleurs. C’est un arbre mellifère, qui produit du nectar en grande quantité et attire les abeilles. Sa sève est utilisée en petite quantité dans la fabrication du sirop d’érable. Vous pouvez comparer ce tronc avec le même arbre au numéro 14, qui est beaucoup plus vieux (environ 100 ans). 

> Habitat : il s’adapte partout et on le retrouve dans toute l’Europe, jusqu’à 1000m
> Feuille : alternée, dentelée, 3-5 lobes, différentes formes si jeunes ou adultes
> Fleur : avril, jaune-vert, réunis en bouquet dressés (corymbe) apparaissant avant les feuilles
> Fruit : samare (fruits secs ailés), formant un angle obtus, emporté par le vent
> Ecorce : brune, présente de nombreuses crevasses longitudinales se marquant de plus en plus avec l’âge
> Durée de vie : 300 ans.


11. If (Taxus baccata)

L’if était considéré comme un arbre sacré assurant le lien entre le monde du vivant et la mort. Il était d'ailleurs souvent planté dans les cimetières. L’if est une espèce dioïque, c’est-à-dire que les fleurs mâles et femelles apparaissent sur des individus différents. Toutes les parties de l’arbre sont toxiques, sauf l’arille rouge entourant la graine. Le jus des aiguilles était utilisé autrefois comme poison. 

> Habitat : c'est l'espère qui supporte le mieux l'ombre.
> Feuille : les feuilles sont des aiguilles souples, plates, de couleur vert foncé dessus et vert plus clair dessous
> Fleur : mai. Les fleurs des pieds mâles, jaunâtres, produisent un pollen jaune au printemps. Les fleurs des pieds femelles sont verdâtres 
> Fruit : arille, constitué d’une graine toxique entourée d’une cupule gélatineuse et comestible. Sucrée, elle est consommée par les oiseaux qui en rejettent la graine dans leurs excréments, ce qui contribue à la diffusion et reproduction de l'espèce
> Ecorce : va du brun à un brun rougeâtre (parfois très foncé, voire pourpre).
 L'écorce est assez fine et se détache généralement en fines écailles
> Durée de vie : jusqu'à 1000 ans (l'individu le plus ancien à 5000 ans !)


12. Charme (Carpinus betulus)

Ce magnifique charme a au moins 100 ans ! C'est un arbre très commun dans nos forêts, avec le chêne et le hêtre. Il est souvent planté pour les haies de jardin. Comme le hêtre, le charme garde une partie de ses feuilles mortes durant l'hiver (marescence). En forêt, il rejette abondamment de souches et ses branches étaient utilisées pour faire des balais, des fagots ou du charbon de bois. 

> Habitat : espèce de demi-ombre ou d'ombre
> Feuille : alterne, petite (de 3 à 10 cm de long), simple, avec le bord du limbe finement denté
> Fleur : avril-mai. Les chatons mâles pendent à la partie inférieure des rameaux. Les chatons femelles, plus petits, s’ouvrent à leur extrémité (espèce monoïque)
> Fruit : akène de 3 à 6 mm de long, attaché à une bractée qui forme une aile favorisant leur dispersion. On trouve généralement de 10 à 30 graines par chaton
> Ecorce : foncée et souvent grise, quelquefois marron, tachée de blanc. Le tronc et les plus grosses branches sont parcourus de cannelures hélicoïdales.
> Durée de vie : 200 ans.


13. Houx (Ilex aquifolium)

Le houx est un arbuste associé à de nombreuses traditions populaires du nouvel an. Grâce à ses fruits persistants durant l'hiver, le houx est précieux pour certaines espèces d'oiseaux qui s'en nourrissent, comme les merles noirs, les grives et les pigeons ramiers. Comme l’if, c’est une espèce dioïque : seuls les “houx femelles” portent des fruits rouges, très toxiques pour l’homme, qui ornent les rameaux en hiver.

> Habitat : essence d’ombre qui aime les sols humides
> Feuille : persistante (les feuilles vivent 3 ans). Coriace, épineuse, de couleur vert foncé luisant
> Fleur : odorante, en mai
> Fruit : drupe rouge
> Ecorce : lisse, gris argenté
> Durée de vie : 300 ans.


14. Erable plane (Acer platanoides); voir aussi No 10

Cet individu a environ 100 ans. L'érable plane est surtout connu par sa floraison très spectaculaire, qui survient au printemps, à un moment où les autres arbres n'ont encore ni feuilles, ni fleurs. C’est un arbre mellifère, qui produit du nectar en grande quantité et attire les abeilles. Sa sève est utilisée en petite quantité dans la fabrication du sirop d’érable. Vous pouvez comparer ce tronc avec le même arbre au numéro 10, qui est beaucoup plus jeune. 

> Habitat : il s’adapte partout et on le retrouve dans toute l’Europe, jusqu’à 1000m
> Feuille : alternée, dentelée, 3-5 lobes, différentes formes si jeunes ou adultes
> Fleur : avril, jaune-vert, réunis en bouquet dressés (corymbe) apparaissant avant les feuilles
> Fruit : samare (fruits secs ailés), formant un angle obtus, emporté par le vent
> Ecorce : brune, présente de nombreuses crevasses longitudinales se marquant de plus en plus avec l’âge
> Durée de vie : 300 ans.


15.  Merisier (Prunus avium)

Le merisier est l’ancêtre de nos cerisier ! Très répandu dans les forêts et les haies champêtres où il pousse spontanément, le merisier est un arbre à la silhouette élégante dont la floraison printanière et hâtive est pleine de charme. Son bois est recherché en ébénisterie, marqueterie et lutherie et il est utilisé comme porte greffe pour le cerisier à fruits.

> Habitat : arbre commun, disséminé en plaine et en basse altitude. Le genre prunus est composé de nombreuses essences, qu'il est parfois difficile de différencier
> Feuille : alterne, dentée. Le pétiole porte deux glandes rouges à la base du limbe qui fournissent le nectar.
> Fleur : avril-mai avant la feuillaison, blanches pédonculées, disposées petits bouquets latéraux
> Fruit : charnu, longuement pédonculé, comestible mais amer. Il peut être utilisé en distillerie pour confectionner du kirsch. 
> Ecorce : fine, a tendance à s'exfolier en lanières horizontales. Les jeunes rameaux sont brun-rouge, brillants
> Durée de vie : 100 ans.


16. Erable champêtre  (Acer campestris)

De taille modeste, l’érable champêtre est une espèce européenne, relativement commune. Il est particulièrement mellifère.

> Habitat : il croît en lisière forestière, bocage, ou forêt ouverte. 
> Feuille : petite et ferme, poils sur les nervures
> Fleur : avril à mai, vert jaunâtre, groupées en corymbes, apparaissant avant les feuilles
> Fruit : samare, à ailes disposées horizontalement
> Ecorce : crevassée, légèrement spongieuse
> Durée de vie : 150 ans.


17. Erable sycomore (Acer pseudoplatanus)

C’est le plus répandu des érables. Les individus isolés sont magnifiques ! L’écorce est souvent richement couverte de lichens.

> Habitat : arbre de lumière, aime les sols riches et calcaires, souvent présent dans nos forêts
> Feuille : alternée, dentelée, 3-5 lobes, jamais pointus
> Fleur : avril-mai, jaune-vert, petites, en grappes pendantes
> Fruit : samare (fruits secs ailés), formant un angle aigu, emporté par le vent
> Ecorce : gris-brun clair. Avec l’âge, elle se desquame en plaques irrégulières, souvent tachetée de rose
> Durée de vie : 400 ans.


18. Chêne pédonculé (Quercus robur)

Le chêne, symbole de force et de grandeur, est l’arbre le plus majestueux et le plus commun de notre canton. Il abrite une biodiversité importante et modifie fortement son entourage. Au Moyen-Age, le gland, riche en amidon, servait à engraisser les porcs ; torréfié, il constituait un substitut de café. Son écorce, riche en tanin, servait à tanner le cuir.

> Habitat : arbre de lumière avec une grande capacité d’adaptation. Il aime les sols riches
> Feuillage : feuilles caduques, lobées, glabre, à long pétiole
> Floraison : avril-mai. Espèce monoïque. Les fleurs mâles jaune pendent en chatons; les fleurs femelles, plus petite, poussent à l’extrémité du rameau
> Fruits : glands, portés par un pédoncule
> Ecorce : se fissure profondément avec l’âge
> Durée de vie : de 500 à 1000 ans. 

Particularités : La galle du chêne. Vous avez peut-être remarqué la présence sur les chênes de petites sphères en bois de la grosseur d'une bille ou d’un "champignons visqueux" marrons-rouges comme collés sur les glands. Ce sont des petites guêpes de la taille d'un moucheron (cynips) ; elles pondent leurs œufs sur la feuille ou sur le bourgeon. L’arbre réagit en formant une galle, qui va isoler les larves et les protéger pendant leur développement.



The drawings below have been made by one of our Year 12 student. 

1. London plane (Platanus x hispanica)

The majestic plane tree is approximately 100 years old and has, for a long time, sheltered a tawny owl. It is easily recognizable from its smooth, grey-greenish bark which “exfoliates”, i.e. the darker barks peel away and exposes a lighter one. It is the first of our three non-indigenous trees.

> Habitat: prefers light.
> Leaf: deciduous, alternate, larger than they are long and with a firm consistency. 
> Flower: bloom in May. The male and female catkin combine and form globose heads.
> Fruit: small achenes, scattered by the wind and reunite as hanging balls which will ripen in Autumn.
> Lifetime: up to 200 years

Particularities:
London plane is planted for its ability to adapt to urban conditions and its resistance to pollution. It is used as an ornamental tree as seen on the shore of the lake Léman.
We used to find these trees near our houses and were used as pollarding trees. This means that we used to cut off their branches that were 2 – 3m high every 3 – 6 years and used them to stoke the wood stove.


2. European ash (Fraxinus excelsior)

The ash is the last tree to leaf out in Spring and the first to lose them in autumn while they are still green. Leaves decompose rapidly which increases the biological activity of the soil. It is also called the “century old tree” as it heals rheumatism in humans. The scar at the right of the trunk is due to frost, which burst part of the trunk. The tree reacts slowly by producing a thick growth called cicatricial bulge. 

> Habitat: prefers light. Can be found in hedgerows, woods and forests. 
> Leaf: composite, 7 – 13 toothed and glabrous leaflets, deciduous ad opposite.
> Flower: blooms in April/May. The European ash blooms after 30 – 40 years. Small yellow flowers appear before the leaves to promote wind pollination. Hermaphrodite (the flowers have both male and female reproductive organs)
> Fruit: samara (long wings hanging in clusters), of 5 cm, grouped in clumps of 10-20 samaras. They remain on the tree in winter, which helps to recognize them.
> Bark:  smooth and pale grey on young trees, becoming thick and vertically fissured on old trees.
> Lifetime: 150 years

Particularities: Symbol of strength and flexibility. Easily recognizable in winter through its matte black buds which look like a duck’s beak. Spanish fly: The Spanish fly is an emerald-green beetle. The adult lives on trees and particularly likes the leaves of the common ash. The female Spanish fly lays her eggs on the ground. The larvae will then climb up flowers and develop into parasites in mason bee nests. This occurs because the larvae clings to foraging bees who will transport them back to the nest where the larva will feed on bee eggs and honey. Once the larva becomes an adult, it leaves the nest and feeds on the ash’s leaves.


3. English elm (Ulmus minor)

It used to be a very common tree, but old species have been decimated by the Dutch elm disease caused by a fungus. It produces a wood of high quality, very dense and resistant to time until its protected from strong humidity. It was is used in carpentry, parts of mills, stairs and also as arch wood. 

> Habitat: located in areas of partial shade, prefers deep and humid soils. Adult elms have  become rare to find due to a disease.
> Leaf: alternate, toothed, oval, often 2 lateral tips, the base of the leaf is asymmetrical.
> Flower:  they have no petals, but red stamens appearing in March, before the leaves.
> Fruit: samara, with a small membrane, like a wing, to promote dispersion. 
> Bark: rough, furrowed lightly in older trees to form a block pattern. 
> Lifetime: 500 years.


4. Common hazel (Corylus avellana)

This tree is one of the rare species from the sub period to survive up to now. Hazelnut was always part of magical history: it was used by druids and gold hunters. It is the stick of a hazelnut, surrounded by two snakes and two wings that became the emblem of medical profession. It is a monoecious tree, meaning that the individual has separated male catkins and female flowers.

> Habitat: prefers light. Can be found in hedgerows, woods and forests. 
> Leaf: alternate.
> Flower:  February – March. Female is tiny and red. Male is a long pale yellow falling catkin.
> Fruit: a woody shell, brown and hard 
> Bark: grey-brown, deep longitudinal crevices which develop with age.
> Lifetime: 30-60 years.

Particularities: The balanin is a beetle with a long appendix called rostrum. In June, when the hazelnuts are still green, the female patiently drills a hole with its rostrum and lays an egg. After hatching, the larva will eat the delicious kernel. In the autumn, the larva has become fat and will drill a hole to get out of her prison. She will bury herself under the ground to spend the winter during which they will grow. In spring, the adult beetle will come out, ready to fly and to reproduce.   


5. Norway spruce (Picea abies)

This evergreen conifer is the tallest tree of our forest: nearly 30 meters high! Norway spruce represents 45% of all species in Switzerland. It is esteemed as a source of tonewood by stringed-instrument makers such as the Stradivarius instruments.  

> Habitat: likes the shade and humid soils. Is often found on limestone, as in  the Jura. 
> Leaf: needle-like with blunt tip,quadrangular cross section on all sides.
> Flower: May. Monoecious. Female: erected red cone. Male : erected yellow-redish catkins
> Fruit: red-brown cones
> Bark: when young, light brown, then brown and cracked in little plaques. 
> Lifetime: 400 years

Particularities: These pineapple galls are caused by aphids who deposit their eggs on the branch. The tree reacts by this growth out. Larva will develop inside and leave when adult.


6. White cedar (Thuja occidentalis)

White cedar is one of the three exotic species in our forest. It is called “tree of life” as it stays green all year round. Thuja comes from old greek in reference of its perfumed wood (thûos means fragrant wood).

> Habitat: it was introduced in Europe in XV century. Likes humid forest and even marshes.  
> Leaf: persistent, toothed, oval, often 2 lateral tips, the base of the leaf is asymmetrical
> Flower: on the branch of last years, in spring. Female: green, Male: yellow
> Fruit: cones, slender, yellow-green, ripening to brown.
> Bark: red-brown, furrowed and peels in narrow, longitudinal strips.
> Lifetime: 100 years.

Particularities : Foliage is rich in Vitamine C and was used as medicine against the scurvy first by Amerindian then Europeans.


7. Horse Chestnut (Aesculus hippocastanum)

The horse chestnut, emblem of our Primary school, was brought in Europe in XVII century. Each flower has a yellow spot, indicating the presence of nectar. The spot becomes red when there is no more nectar. Bees perceive these colors and will only visit yellow spotted flowers!

> Habitat: Light species, was often planted in parcs, garden, along the streets and places.  
> Leaf: palmate, 5-7 lateral tips
> Flower: April-May, erected, each cluster holds approximately 100 flowers
> Fruit: thick burr, with spikes, holding one fruit: the chesnut. 
> Bark: brown-reddish, smooth and cracked surface, breaking off in scale like sections
> Lifetime: 250 ans

Particularities: Since 1818 in Geneva, the arrival of spring is determined by the emergence of the first official horse chestnut leave, on the Promenade de la Treille.


8. Common beech (Fagus sylvatica)

Easily recognizable from its smooth bark, looking like an elephant’s skin. It is very common in lowlands et mountains. The fruit, called beechnut was used as flour during harvest time. 

> Habitat: likes temperate and humid climates 
> Leaf: lime green with silky hairs when young.
> Flower: April-May, male: catkins hang from long stalks at the end of twigs female flowers green, grow in pair, surrounded by a cup. 
> Fruit: the cup becomes woody once pollinated, and encloses two to three beechnuts.
> Bark: light grey, smooth
> Lifetime: 300 years

Particularité : The dense foliage of a beech forest lets no sun penetrate. Nothing can grow on the soil and the forest is quite dark. 


9. Large-leaved lime (Tilia platyphyllos)

Tilia comes from the greek “Ptilon” meaning wings, in reference of the form of the flowers. An infusion of the flowers is calming. In France, during the XVIII century, a royal ordinance requested to plant lime trees along the streets and reserve the harvest for the hospitals.

> Habitat: located in areas of light and partial shade. Lime tree improve soil by decomposition of its leaves, full of mineral elements.
> Leaf: heart shaped with a pointed tip.
> Flower: July, hermaphrodite, meaning both male and female reproductive parts are contained within each flower. Flowers are green-yellow with five petals, and hang in clusters of 4-10. 
> Fruit: smooth fruits with pointed tips. Spread by the wind.
> Bark: grey, green, smooth, shiny. Becomes grey-brown and cracked.
> Lifetime: 1000 years

Particularities : Venerated in northern countries, the lime is the tree of protection, symbolizing friendship and fidelity.


10. Norway maple (Acer platanoides); see also Nr 14

The Norway maple is well known for its spectacular blooming, appearing when all other trees have no flowers nor leaves. It is a melliferous tree, producing a large amount of nectar attracting bees. Its sap is sometimes mixed to produce maple syrup. Tree No 14 is also a Norway Maple, but much older (approximately 100 years).

> Habitat: adapts everywhere.
> Leaf: alternate, torny.
> Flower: April, small, yellow-green, cup-shaped and hang in clusters. Appearing before the leaves.
> Fruit: winged seeds, or samaras, which fall in autumn and are distributed by wind.
> Bark: brown, first smooth, then cracking.
> Lifetime: 300 years


11. Common yew (Taxus baccata)

Yew was considered as a sacred tree, ensuring the link between the living and the deceased. All parts of the tree are toxic, except the red aril surrounding the seed. Juice of the needles were used as poison. Yew is a dioecious tree, meaning that male and female flowers grow on different trees. 

> Habitat: Needs shadow, located in woods but becoming rare.
> Leaf: soft needles, flat, dark green on top, light green below.
> Flower: May. Female flowers are green. Male flowers produce a yellow pollen. 
> Fruit: aril. Red fleshy berry-like structure
> Bark: brown to reddish, quite thin, coming off in scales.
> Lifetime: up to 1000 years (the oldest yew is 5000 years!)


12. Hornbeam (Carpinus betulus)

It is rare to see such an old and majestic hornbeam (approximately 100 years old). Very common in our forests mixed with the beech and the oak. Hornbeam is often planted in hedgerows. Hornbeam, like beech, will keep some of its leaves all year round.

> Habitat: shadows and low brush.
> Leaf: alternate, toothed margin.
> Flower: April-May. Male: catkins pending, female: smallish reddish, open at the edge.
> Fruit : achene (dry one-seeded fruit), attached to a long bract forming a wing, for seed dispersal.
> Bark: pale grey with vertical markings.
> Lifetime: 200 years.


13. Holly (Ilex aquifolium)

Holly is related to many popular traditions for New year’s eve. It is a dioecious tree. Only the female tree grows toxic red fruit in winter. These fruits help some birds like blackbirds and pigeons to survive the long winter.

> Habitat: shadows, humid soils.
> Leaf: dark green, glossy, oval and spiky. 
> Flower: May, odorous small white flowers.
> Fruit: red drupes.
> Bark: smooth, grey-silvery. 
> Lifetime: 300 years


14. Norway maple (Acer platanoides); see also Nr 10

This maple is 100 years old. The Norway maple is well known for its spectacular blooming, appearing when all other trees have no flowers nor leaves. It is a melliferous tree, producing a large amount of nectar attracting bees. Its sap is sometimes mixed to produce maple syrup. Tree Nr 10 is also a Norway Maple, but much younger.

> Habitat: adapts everywhere.
> Leaf: alternate, torny. 
> Flower: April, small, yellow-green, cup-shaped and hang in clusters. Appearing before the leaves
> Fruit: winged seeds, or samaras, which fall in autumn and are distributed by wind.
> Bark: brown, first smooth, then cracking.
> Lifetime: 300 years


15. Wild cherry (Prunus avium)

Wild cherry is the ancestor of our cherry tree. Common in our forests and hedgerows where it grows spontaneously, wild cherry has a short and charming bloom. The wood is desirable for woodworking and string instruments.

> Habitat: common, in lowland and hills. The Prunus has many species, which are difficult to distinguish between.
> Leaf: oval, green and toothed with pointed tips with two red glands on the stalk at the leaf base.
> Flower: April-May, before the leaves.
> Fruit: globular, hairless deep red cherries. Kirsch is made out of this fruit.
> Bark: thin and shiny.
> Lifetime: 100 years.


16. Field maple (Acer campestris)

Of modest size, the country maple is a European species, relatively common. It is particularly melliferous. 

> Habitat: needs light
> Leaf: small, dark green and shiny, with five lobes and rounded teeth. 
> Flower: April-May, green flowers appearing with the leaves.
> Fruit: samara, two wings spread horizontally.
> Bark: first smooth, then cracking.
> Lifetime: 150 years.


17. Sycamore maple (Acer pseudoplatanus)

It is the most common maple tree. Isolated trees are magnificent, and the bark is often covered with lichens. 

> Habitat: light, rich and limestone soil.
> Leaf: alternate, torny. Never sharp 
> Flower: April-May, yellow-green, small, in falling clusters.
> Fruit: samara, two wings spread right angled.
> Bark: first smooth, then cracking.
> Lifetime: 400 years


18. Common Oak (Quercus robur)

The oak, a symbol of strength and grandeur, is the most remarkable and common tree in Geneva. It is important for biodiversity and adapts to its surroundings. In Middle Ages, the acorn was used for fattening pigs, roasted, it was a substitute for coffee. Its bark, rich in tannin, was used for tanning leather.

> Habitat: light, rich and limestone soil. Great adaptability.
> Leaf: 4-5 deep lobes with smooth edges.
> Flower: April-May, monoecious : Male falling catkins. Female: smaller at the edge of the stim.
> Fruit: acorn, on a long stem.
> Bark: smooth and silvery brown,  becoming rugged and deeply fissured with age.
> Lifetime: 500 to 1000 years

Particularities : You might have noticed on some of the  leaves a round gall called oak gall. It is due to a small bee called Cynips, who will lay its egg on the leave. The tree reacts by forming this gall, isolating the larva and protecting itself during its development.